Les premières images de l’action du 5 juin

Les premières images de l’action du 5 juin

contre les coupes rases le jour de la journée mondiale de l’environnement.

Action le 5 juin sur le site de l’entreprise Biosyl à Cosne-sur-Loire. Alors que le site internet de l’entreprise vante un approvisionnement issus de “résidus de forêt à 60% et de déchets de scierie à 40 %”, l’intervention de SOS forêt et Canopée montre que des chênes plus que centenaires sont stockés sur le site…

Notre enquête montre un lien direct entre les coupes rases de forêt feuillues anciennes du Morvan faites par Unisylva et cette usine de granulés. (Unisylva est la coopérative qui a conduit la coupe rase de notre action précédente : le STOP avec 500 personnes).

3 équipes de 10 personnes (COVID oblige !) avec l’équipe d’Hugo Clément (Sur le front) ont investi le site pour rapporter les preuves de nos affirmations : la destruction de forêts du Morvan anciennes, riche en biodiversité et stratégiques comme puits de carbone… pour fabriquer des granulés de bois !

Une discussion a pu avoir lieu avec le directeur de l’entreprise Antoine de Cockborne, celui affirmant qu’il ne savait pas qu’il broyait des bois centenaires tout en mettant en avant le “label” PEFC… un label vide de contenu !

Le site internet de l’entreprise est représentatif de la stratégie de greenwashing de la filière avec un argumentaire rassurant sur l’approvisionnement utilisant même le logo de l’ONF pour rassurer le citoyen ! À lire plutôt comme un pas de plus vers la privatisation de l’ONF au service de la filière bois industrielle.

Plusieurs articles suivront, suite à cette action, pour décomposer les liens complexes entre la forêt, la biomasse et les coupes rases ainsi que les images faites aux pieds des plus gros chênes du site…