Manifestation du 1er mars : où sont passées les mesures forêt de la convention citoyenne ?

Manifestation du 1er mars : où sont passées les mesures forêt de la convention citoyenne ?

Ce lundi 1er mars à Paris, les associations nationales Canopée et SOS Forêt, les syndicats ONF Snupfen et CGT forêt, les associations locales Adret Morvan, le Collectif des amis de la Forêt au Duc et Autun Morvan Écologie ainsi que les groupements forestiers du Chat sauvage et de Sauvegarde des feuillus du Morvan, appelaient à se rassembler à la recherche des mesures perdues de la convention citoyenne sur la forêt !

Mathilde Panot, députée
Juliette Binoche, actrice
Marie Toussain, députée européen
Fred Bedel, Snupfen

Le contexte

La Convention Citoyenne sur le Climat (CCC) a été constituée en 2019 par le gouvernement. 150 citoyens ont été tirés au sort : leur mission était de proposer des mesures pour parvenir à réduire les émissions de gaz à effets de serre. 
Après plusieurs mois de travail, la CCC a rendu ses conclusions.
Parmi celles-ci, plusieurs mesures concernaient la forêt :  

  • Interdiction des coupes rases de +0,5 hectares (sauf problèmes sanitaires)
  • Renforcement des effectifs de l’ONF  
  • Limitation du niveau de la récolte de bois en France au niveau 2019/2020

Ces propositions doivent maintenant être reprises dans une loi pour devenir effectives. Le gouvernement a déposé un projet de loi en ce sens : le projet de loi portant lutte contre le dérèglement climatique et renforcement de la résilience face à ses effets
Problème : aucune proposition de la CCC concernant la forêt n’a été reprise dans le projet de loi ! 
D’où cette question légitime : Loi climat : où est passée la forêt 

Notre objectif  

Le projet de loi est actuellement discuté par les parlementaires. Il est d’abord discuté en Commission spéciale, où des amendements peuvent être déposés. 
Notre objectif est de faire en sorte que les propositions de la CCC retrouvent leur place dans le projet de loi, en montrant aux députés et députées, juste avant le vote, que nous tenons à ces amendements!