SOS Forêt France

La forêt est notre avenir

forêt feuillus

Législatives : 10 questions aux candidats

La campagne législative qui s’achèvera à la fin de la semaine ne laisse aucune place pour un réel débat, quel que soit le sujet. Mais il n’est pas question que la forêt, qui couvre le tiers du territoire pour lequel les député·es vont voter des lois, soit oubliée. C’est pourquoi SOS Forêt vous propose de poser dix questions clefs aux candidat·es de votre circonscription.

Le questionnaire qui suit, élaboré à partir des 17 propositions de SOS Forêt France pour la forêt, permet d’éclairer les citoyen·es sur quelques points des intentions de vote des futur·es député·es à l’Assemblée nationale.

Nous l’avons rédigé de manière suffisamment précise pour qu’il soit possible d’y répondre par oui ou par non, donc rapidement. En cas d’abstention sur une question, c’est que la mesure ne sera pas votée. Donc, c’est non.

N’hésitez pas à faire parvenir ces questions aux candidat·es de votre circonscription et à nous transmettre les résultats !

10 questions sur la politique forestière

Voterez-vous une loi qui interdit…

  • les coupes rases, sauf impasse sanitaire avérée ?
  • la récolte des souches d’arbres ?
  • l’utilisation de tous les fongicides, insecticides et herbicides non agréés AB, et la fertilisation par des produits chimiques ?

Voterez-vous une loi qui limite…

  • le rayon d’approvisionnement en bois énergie à 100 km ?
  • la taille des engins forestiers ?

Voterez-vous une loi qui instaure…

  • la hiérarchisation des usages du bois en s’assurant par exemple que l’approvisionnement en bois énergie ne concurrence pas la valorisation matériau ?
  • la libre évolution comme un mode de traitement sylvicole dans le Code forestier et les documents de cadrage de la politique forestière nationale et régionale ?

Voterez-vous une loi qui renforce…

  • l’indépendance des gestionnaires forestiers par l’interdiction du cumul des activités de conseils avec le commerce du bois, de plants, les travaux sylvicoles, de desserte forestière et la détention de fonds relatif aux actifs du propriétaire ?
  • la démocratie en forêt, en équilibrant la composition des commissions régionales de la forêt et du bois entre les acteurs économiques, sociaux et environnementaux ?
  • le service public de la forêt en portant le budget de l’ONF à un milliard d’euros ?

Évènements à venir

Abonnez-vous à notre lettre d’informations

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.
Foret à l'automne

Signez la pétition pour la transparence de la gestion forestière privée afin que les plans de gestion de la forêt privée soient accessible aux citoyens et aux associations.
Lire le texte de la pétition